Journée internationale des migrants


https://www.ladepeche.fr/2019/12/19/lumiere-pour-les-migrants-a-foix,8614107.php

 

image4

Lumière pour les migrants à Foix

Lumières, lampes, torches et pancartes pour s’unir. / Photo DDM, VG

 

Hier, c’était la journée internationale des migrants. Le 18 décembre de chaque année, l’Organisation des Nations Unis (ONU), promoteur de cette journée, souhaite à travers cette opération, dissiper les préjugés et sensibiliser l’opinion sur les conditions de vie des migrants. À Foix, plusieurs centaines d’Ariégeois de différents collectifs, de syndicats, et d’associations se sont rassemblés à 18 heures sous la halle aux grains. C’est torches, bougies et lanternes à la main, qu’ils ont chanté en chœur et échangé sur les conditions de vie des migrants en France et en Ariège. "Nous appelons à relayer la journée internationale des migrants dans notre département et aussi dans le pays ! Nous devons en parler et trouver ensemble des solutions pour les aider !" explique Romain, bénévole dans une association d’aide aux réfugiés en Couserans. "La situation des migrants en France, et sur notre secteur dans le département est difficile, même misérable. Ils ont parfois un accueil indigne. Leurs dossiers sont de plus en plus complexes et ils peinent à trouver une situation stable", raconte avec bienveillance Pascal, bénévole du collectif solidarité 09. "Nous marchons avec de la lumière pour apporter du positif à la cause, de l’espoir mais aussi pour honorer la mémoire des personnes décédées sur les routes de la migration", confie l’amie d’un jeune migrant.

Après le rassemblement sous la halle aux grains, ils ont marché dans le centre-ville demandant la régularisation des sans-papiers et l’égalité des droits.

"Il n’y a pas d’étranger sur cette terre", proclame la banderole qui a ouvert la marche !

 

Virginie Guillin

 

NB / les propos tenus ne sont pas tout à fait identiques que ceux relatés dans l'article

 

Un grand MERCI à la batucada, à la chorale et aux porteur-se-s de flambeaux ainsi qu'aux 350 à 400 participant-e-s.
Belle manif animée et vivante contre la criminalité des pseudo-démocraties.

 


UN BEL ÉLAN DE SOLIDARITÉ CONTRE LES EXPULSIONS DE MIGRANTS !


p1010006 32

Cet article provient de "La Dépêche" rubrique Montferrier. En vous demandant de bien vouloir excuser l'oubli de la citation de la source, qui a entraîné ( du 17 décembre à ce 19 décembre 2019 ) une diffusion sans auteur.
 
 Il n'y avait que 100 places à l'intérieur du centre de vacances de La Freychède à Montferrier et plus de cinquante personnes ont dû manger à l'extérieur. L'ambiance étant chaleureuse, le froid n'a pas gêné. Il faut dire que cette soirée était celle de la solidarité envers les migrant-e-s et particulièrement celles et ceux que la préfète de l'Ariège a décidé d'expulser vers leurs pays où leurs vies sont en danger. 
Solidarité de la part de producteurs locaux qui ont offert une bonne partie des ingrédients du repas, solidarité de la part des gestionnaires du centre sans lesquels rien n'aurait été possible, solidarité de la part des "petites mains" à la préparation, au service, à la vaisselle et au rangement, solidarité de la part des participants qui ont souvent versé plus que la somme demandée pour ce repas musical.
Mais la lutte n'a pas empêché la fête avec l'apéro-chantant grâce à la chorale évolutive et participative et le spectacle de qualité et entraînant de Felki.

L'argent recueilli ( 1140 € ) va servir pour les frais d'avocat dans les contestations juridiques des décisions préfectorales et pour l'aide matérielle aux familles menacées. Un nouveau rendez-vous est fixé le 18 décembre à 18h à Foix pour la marche aux flambeaux dans le cadre de la journée internationale des migrants.


Massat : Pierre Kilongo toujours en sursis


https://www.ladepeche.fr/2019/11/20/massat-pierre-kilongo-toujours-en-sursis,8553001.php

 

image.jpg

 

Malgré l'annulation de l'obligation de quitter le territoire français par le tribunal administratif de Toulouse, le Massatois Pierre Kilongo est toujours en sursis. La préfecture de l'Ariège ayant saisi la cour administrative de Bordeaux.
 

Il ne fait plus l’objet d’une OQTF (Obligation de quitter le territoire français) depuis que le tribunal de Toulouse a annulé cette mesure administrative de la préfecture de l’Ariège (lire notre édition du 7 octobre dernier). C’est un moindre mal.

Malheureusement pour Pierre Kilongo et ses nombreux soutiens, la suite à laquelle ils aspiraient est loin d’être un long fleuve tranquille. D’autant moins tranquille que la préfecture, qui n’a pas goûté ce revers judiciaire, a fait appel de la décision devant la cour administrative d’appel de Bordeaux. « La seule certitude aujourd’hui est que, fort de la décision du tribunal administratif, Pierre Kilongo n’est pas expulsable. On ne lui demande pas non plus de pointer à la gendarmerie tous les mardis. En revanche, cette situation nous oblige à reconstituer un dossier avant le 27 décembre», explique Denis, l’un des membres massatois du collectif de soutien.

Il ajoute: « Nous étions persuadés que la préfecture ne ferait pas appel. ça nous a mis un coup au moral mais on n’est pas abattu. » Quoi qu’il en soit, si la préfecture n’entend pas abdiquer sur le cas de Pierre Kilongo en remettant son ouvrage sur le métier, le collectif, ni abattu, ni résigné s’est dès l’annonce de l’appel retroussé les manches. « On ne va pas lâcher maintenant, poursuit Denis. Même si c’est difficile et que rien ne lui est facilité. »

Un CDI mais pas de titre de séjour exceptionnel

Sans revenu, Pierre Kilongo, grâce au collectif, travaille dans une boutique bio les 7 Vallées à raison de 10 heures par semaine pour un salaire de 500 euros par mois. «Pierre Kilongo ne bénéficie d’aucune aide pour le moment. Il a juste le revenu de son travail pour deux mois aux 7 Vallées. Comme nous nous étions engagés à aider les 7 Vallées pour qu’il soit conservé 4 mois de plus, nous avons lancé un appel aux dons auprès de la liste de soutiens. », conclut Denis. Mais le plus rageant dans l’histoire, c’est que Pierre Kilongo a trouvé un travail en CDI. Une promesse d’embauche, en bonne et due forme, qui lui assurerait une autonomie sur le plan financier mais qu’il ne peut honorer faute d’être en possession d’un titre de séjour exceptionnel.

« Cette situation finit par vous miner. Elle pèse également sur le moral de Pierre Kilongo même s’il est confiant. Nous avons fait trois allers-retours à la préfecture pour déposer le dossier sans pouvoir le faire. Nous ne désespérons pas et nous y retournerons mardi prochain. C’est autant d’argent perdu qui aurait pu servir à autre chose de plus important », conclut Denis. qui rappelle au passage que le comité de soutien ne doit en aucun cas désarmer, d’autant plus que « le gouvernement français prépare de nouvelles lois sur l’immigration encore plus restrictives au niveau des droits des étrangers ».
Sa. BA.

Une assemblée festive le 1er décembre

 
Salah Baguigui
 
affiche Copie
 
programme

Danielle Sutra
14 rue Porte en Rivière
09600 Laroque d'Olmes.

 

IMPORTANT INFOS

 

1)Délit de solidarité : le guide est là !

ou comment apporter de l'aide face aux situations multiples

http://www.delinquantssolidaires.org/item/delit-de-solidarite-le-guide

 

2)ET AUSSI UNE PETITION POUR PROTESTER CONTRE L EXPULSION DES ENFANTS SCOLARISES/

https://www.change.org/p/jean-michel-blanquer-ministre-de-l-education-nationale-nous-d%C3%A9clarons-notre-%C3%A9cole-zone-d-enfance-prot%C3%A9g%C3%A9e/u/25826796?cs_tk=Ah9a94TNVrapPCUMYF4AAXicyyvNyQEABF8BvBjJNUUhPcFkNqkFFpgjZtc%3D&utm_campaign=c18aac22179a42708296ec9a8a4070b1&utm_content=initial_v0_2_0&utm_medium=email&utm_source=petition_update&utm_term=cs

 Cette initiative a été prise par un collectif de parents et de professeurs à Rennes suite à l'expulsion par charter de familles géorgiennes le 4 octobre dernier. Je vous mets également le lien de leur site: https://www.zoneenfanceprotegee.fr/

3) L’EUROPE EST EN GUERRECONTRE UN ENNEMI QU’ELLE S’INVENTE : FRONTEX EXIT

4)Adhérer à l'association 100 pour un toit pour aider à l'hébergement des déboutés : cliquez ici

5)ET TOUJOURS LE GISTI

Manifestations

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28

Connexion

Ecouter ou non Citoyens du monde

  • Site modifié le lundi 26 octobre 2020 à 15:10:25

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris